Seul un ménage sur deux possède un chat ou un animal de compagnie. Et avoir un animal de compagnie est un fonds plus petit. Suggestions de Fanny Guinochet.

franceinfo : Existe-t-il des alternatives pour réduire la facture mensuelle ?

Fanny Guinochet : Actuellement, dans l’alimentation, 80 à 90 % des achats alimentaires pour chiots et chats se font en grande surface. Il y a aussi des hausses pour ces produits, puisque les industriels répercutent les tarifs élevés de l’électricité, des transports, des emballages et des céréales entrant dans la composition des aliments, sur lesquels il peut y avoir une source de tension.

L’idéal est généralement de vérifier les prix entre les différents fabricants. Pour jouer dans les promotions quand il y en a. En plus des supermarchés, on peut en trouver dans les animaleries, mais il est généralement beaucoup plus cher, ou chez les vétérinaires, encore plus cher.

Mais il existe aussi des remèdes très peu coûteux. ?

Certes, il existe pas mal de sites e-commerce qui peuvent vous fournir du stock de croquettes. On peut citer Peterie discount Bitibia.fr, zooplus.fr, mais aussi wanimo.com, Croquetteland.com, vous choisissez ce qui convient le mieux à votre animal et nous vous l’envoyons.

Selon le volume, la livraison est entièrement gratuite. Sur ces sites, on trouve de la nourriture, mais aussi divers jouets et accessoires pour animaux.

L’autre facteur qui coûte aussi cher, c’est le traitement de nos animaux…

Oui, aller fréquemment chez le vétérinaire est un moyen d’éviter les craintes pour la santé de votre animal, mais cela a un prix. Pour beaucoup moins cher, vous pouvez faire examiner votre animal dans une école vétérinaire, cela coûte entre 30 et 60 euros pour une consultation de base.

Lire aussi :   Pour payer beaucoup moins cher votre voyage, pourquoi ne pas changer de maison ?

Dilemme, il n’y a pas de Maisons-Alfort partout, en région parisienne, Nantes, Lyon, Toulouse… etc. Il existe également des dispensaires, faisant appel à la SPA, la société moderne de protection des animaux, ou encore la fondation d’assistance aux animaux. Vous pouvez effectuer des bilans de santé et de condition physique, des vaccinations, des stérilisations. Mais comme ils sont peu nombreux, il est aujourd’hui généralement réservé aux plus pauvres.

Et qu’en est-il de la police d’assurance pour la protection des animaux ?

C’est une résolution, vous versez une contribution, et en retour vous soutenez les soins de votre animal. Fidanimo, Assuro’poil, SantéVet, de grands établissements comme le Crédit Mutuel, AG2R sont entrés sur ce créneau. Il faut compter environ 7 et 60 euros pour chaque période de trente jours pour la formule simple.

Il dispose de comparateurs pour vous aider à choisir la meilleure défense, mais attention, il existe aussi quelques exclusions, notamment si votre chat ou votre chien est trop vétuste. Et faites une analyse appropriée avant de vous engager, sur ce qui est compatible ou non.