Vendredi 13 : Loto, Euromillions, peut-on causer de la chance ?

VENDREDI 13. Les tirages distinctifs du Loto et de l’EuroMillions effectués le vendredi 13 mai 2022 témoignent d’une superstition profondément ancrée chez de nombreux Français. Quels sont les chiffres qui ont le plus chuté lors des tirages du Loto et de l’EuroMillions ?

[Mis à jour le 13 mai 2022 à 11h34] C’est le vendredi 13, celui des nombreux 12 mois 2022 ! Avertissement à ceux qui contemplent que le moment actuel est marqué par une aura mystique inexplicable : attention, être superstitieux porte malheur ! S’il vous est impossible de dire que le présent porte chance ou malchance, la nouvelle du jour pour les plus convaincus que l’avenir doit se réaliser est que ceci : le Loto de ce moment est doté d’une somme unique. Par conséquent, c’est une bonne option pour tenter votre chance, même si, rappelez-vous, les chances de toucher sont exactement les mêmes à ce moment-là que dans n’importe quel tirage. Quelles modifications est le montant à obtenir.

Ce qui est certain, c’est que la Française des Jeux (JDF) n’a pas laissé passer l’occasion d’offrir aux joueurs une énorme cagnotte pour cette journée spéciale. 13 millions d’euros en jeu dans le cas du tirage du Super Loto de ce vendredi 13 mai 2022. Comme à chaque tirage, vous pouvez inscrire la grille qui, selon vous, pourrait remporter le jackpot, en vous rendant dans un espace de vente sous licence de la Française des Jeux (FDJ). . ou en misant sur les bons numéros directement sur leur site internet. Vous avez peut-être jusqu’à 20h00 pour faire votre alternative, après quoi il sera probablement trop tard !

Mais le Loto n’est pas la seule option à jouer ce vendredi 13 mai. L’EuroMillions standard est également en jeu le vendredi, avec 17 millions d’euros à gagner. Vous hésitez à jouer, vous n’avez aucune idée des numéros à marquer sur votre grille ? Sachez que, statistiquement, tous les nombres ont la même probabilité de tomber. Cependant, les amateurs de statistiques s’appuient sur les attractions précédentes pour essayer d’en tirer des leçons :

Le site de la FDJ recense les numéros les plus tirés depuis la création du jeu EuroMillions en 2004 : 19 ont été tirés 173 fois. Attention, les variations sont en réalité minimes car la boule avec la sortie inférieure porte le numéro 22 et a tout de même été tirée 126 fois.

Selon la FDJ, pour le Loto, notons que le numéro 22 a été tiré 52 fois depuis 2019 et arrive en première position dans une période où la boule numéro 1 n’a été tirée que 30 fois.

Pour rappel, le Loto comme l’EuroMillions sont tous deux des jeux vidéo de probabilité. Comme le rappelle la FDJ, “ils ne se prêtent pas vraiment à prévoir les sorties des attractions à venir : il est impossible de proposer des prévisions fiables”..

Lire aussi :   comment faire pour avoir un billet d avion pas cher ?

Ce n’est pas seulement le Loto ou l’EuroMillions. La Française des Jeux a dévoilé les meilleurs jeux de grattage qui offrent probablement les plus grandes chances de succès, dont Astro (30% de chance de succès) Le jeu spécial Vendredi 13, une nouvelle carte à gratter à 2€, le jeu Money à 5 euros ( 26% de probabilité de réussite) ou les Méga Mots Croisés (34% de probabilité de réussite) à 10 euros Et aussi, rien que ce vendredi 13, la FDJ vend le ticket à gratter « Probabilité en o » !

Savez-vous que le vendredi 13 est un cadeau du ciel pour payer beaucoup moins cher votre billet d’avion ? Le comparateur de prix kayak.fr a mis en contraste les prix des vols qui tombent le vendredi dans des recherches effectuées dans les 67 derniers jours sur des vols entre le 1er janvier et le 31 décembre 2022. Résultat : il s’est avéré que les vols sont environ 108 euros moins chers ce vendredi de 13 (soit 33 % de réduction) par rapport à la valeur commune de tous les autres vols un vendredi de 2022.

Les 12 mois 2022 n’ont qu’un seul vendredi 13, ce mois de mai. Toutes les années n’ont pas un “double vendredi 13”, comme ce serait le cas, par exemple, en 2023 (qui peut avoir deux “jours du chat noir”, un en janvier et un en octobre).

Cette superstition, généralement ridiculisée, trouve son origine dans la Bible : selon l’ensemble des textes considérés comme sacrés par les croyants, le Christ a été crucifié le Vendredi saint, après un dernier repas, la Dernière Cène, pris à 13 heures de l’autre côté du pupitre. avec ses apôtres. … avec le traître Judas. Dans les mythologies gréco-romaines et nordiques, le nombre 13 était également mal vu, mais il est de coutume catholique que le nombre 13 soit associé au Vendredi saint, le jour de la pénitence et à l’Approche de la Croix. Certaines légendes suggèrent même qu’Eve a croqué dans la pomme dans le jardin d’Eden un vendredi…

Rien de spécial ne s’est produit le vendredi 13 avant aujourd’hui. L’affiliation qui unit vendredi, le chiffre 13 et le malheur aurait son origine dans la Bible. Selon le Nouveau Témoignage, lors de la Dernière Cène (dernier repas du Christ), 13 personnes étaient assises de l’autre côté du bureau : Jésus-Christ et ses 12 apôtres. L’évangile de Matthieu cite tous ces courants : « Simon, dit Pierre, et André, son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu, le publicain ; Santiago, fils d’Alphée et de Tadeo ; Simon le Zélote (ou le Cananéen) et Judas l’Iscariote, qui a trahi Jésus. Judas est communément présenté comme le treizième visiteur, celui qui a tout changé. Judas le traître et vendredi treize sont désormais inséparables. L’inquiétude concernant le vendredi 13 est également basée principalement sur le fait que le Christ a été crucifié un vendredi, qui peut se transformer en “Vendredi Saint” pendant la semaine de Pâques.

la Cène du Seigneur.
La Cène du Seigneur. © Portrait de Duccio di Bueninsegna
la punition de loki
La punition de Loki. © Gravure du XIXe siècle

L’inquiétude du vendredi 13 trouverait même son origine dans les anciens mythes nordiques. Comme dans l’épisode de la mort du Dieu Balder. Odin, dieu des guerriers, une fois, selon la légende, a réuni onze de ses dieux associés pour un dîner dans sa résidence de Valhalla. Loki, dieu du conflit et du mal, irrité de ne pas faire partie du rassemblement social, a décidé de se demander quand même. Seul ce treizième visiteur surprise n’était pas le bienvenu. Le fils d’Odin, le beau Balder, dieu de l’affection et de la légèreté, tenta d’éloigner l’intrus. Une bataille éclata entre les 2 dieux qui s’étaient détestés de tout temps. Loki, un dieu jaloux et malveillant, a tiré une flèche empoisonnée dans son cœur, tuant Balder le “bien-aimé”. D’après cette légende, dans les pays scandinaves, le chiffre 13 est considéré comme maudit et avoir 13 sur la table porterait malheur.

Lire aussi :   ou partir en décembre soleil pas cher ?
Freyja dans sa voiture.
Freyja dans sa voiture. © Portrait de Nils Blommer

Frigga, ou la diabolisation des croyances païennes, est un autre précurseur du thème du vendredi 13. Dans la mythologie nordique, Frigga (ou Freya) était la reine des dieux, déesse de l’affection et de la fertilité. Ses fidèles le célébraient le vendredi. La phrase ” Vendredi “, Vendredi en anglais, viendrait d’une partie à l’autre de cette célébration et impliquerait “La journée de Freya”. Cependant, aux Xe et XIe siècles, les nations du Nord se sont peu à peu transformées en christianisme. Nous commençons alors à signaler que Frigga est définitivement une sorcière et a été bannie au sommet d’une montagne. Pour se venger, il invitait Satan et 11 sorcières tous les vendredis à maudire les hommes et à leur jeter des sorts maléfiques.

Le 13 est-il un destructeur d’harmonie ? Les Grecs et les Romains donnent également à ce nombre une connotation destructrice dans les mythologies gréco-romaines du vendredi treize. Ces deux mythologies, qui présentent de grandes similitudes, associent chacune le chiffre 12 à la régularité et à la perfection. Ainsi, il y a 12 dieux olympiens, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 heures du jour et du soir. La quantité 13, qui consiste à inclure une unité dans 12 elle-même, rompt ce cycle commun et introduit des dysfonctionnements. Détruire la concorde est synonyme de malheur. Quant au vendredi, il est lié à des événements malheureux puisque c’est aujourd’hui, dans la Rome historique, que se déroulent habituellement les exécutions des condamnés à mort.

A l’approche du vendredi 13 janvier 2017, le site Lastminute.com s’amusait à mettre à l’épreuve les superstitions des européens. résultat : ont été 15% d’inquiétude en ce grand jour sur le Vieux Continent. Pratiquement autant que ceux qui craignaient de « casser un miroir » (21 %), « passer sous une échelle » (20 %) ou « ouvrir un parapluie à l’intérieur de la maison » (17 %). Et plus que cela, la peur de la salière, car les Européens sont encore 15% superstitieux à propos du déversement de sel. Cependant, les Français restent nettement moins superstitieux que la moyenne européenne, fixée à 55% : 52% d’entre nous accordent de l’importance aux superstitions, contre 60% des Espagnols ou 58% des Italiens.

Lire aussi :   Quelle assurance voyage pour partir aux USA ?

Le vendredi 13 a généré sa propre phobie et il porte un grand nom : le paraskevidekatriaphobie, une forme de triskaidekaphobie ou préoccupation irrationnelle du chiffre 13. Certaines pratiques comme les mariages, les naissances ou les croisières sont interdites en Occident le 13 du mois. Dans de nombreuses villes il n’y a pas de maisons portant le chiffre 13. Les immeubles géants évitent également de nommer le treizième étage (qui se trouve être 12 bis ou 14 a) et certaines auberges n’auraient pas 13 chambres pour ne pas y accueillir un client superstitieux.

Le vendredi 13, les paraskevidékatriaphobes ne vont pas au travail, ils ne partent pas en voyage, ils ne font pas leurs courses, bref, ils ne sortent pas de chez eux. Un économiste américain a également identifié l’influence financière du vendredi 13 : il y a certes une baisse importante de la consommation ces derniers temps. Les conducteurs de la méthode 1 en particulier avaient peur du numéro 13 en raison de la mort de deux pilotes portant ce numéro en 1926. Ce numéro n’est pas utilisé dans cette discipline sauf demande de la force motrice. Stephen King a également avoué cette phobie qui l’empêche de lire les 13 pages des livres.

Les 12 mois de 2023 ont deux vendredis treize : le vendredi treize en janvier et le vendredi treize en octobre 2022. Entre un et trois vendredis les treize sont notés chaque année. En 2024, pour la même raison, il y aura un double vendredi 13 : vendredi 13 septembre et vendredi 13 décembre 2024.