man in black suit jacket sitting on car seat

La surprime jeune conducteur s’applique aux personnes de moins de 25 ans et elle est généralement plus élevée que la cotisation standard. Elle est calculée en fonction de différents facteurs, notamment l’âge du conducteur, son sexe, son historique de conduite et le type de véhicule qu’il conduit. La durée de la surprime varie selon les assureurs, mais elle peut durer jusqu’à cinq ans. Le tarif de la surprime dépend également des assureurs, mais il est généralement compris entre 10% et 20% du prix de la police d’assurance.

Définition de la surprime jeune conducteur

La surprime jeune conducteur est une somme d’argent que vous devez débourser en plus de la prime d’assurance jeune conducteur traditionnelle. En effet, les assureurs auto estiment que les jeunes conducteurs sont davantage sujets aux accidents que les autres, du fait de leur manque d’expérience. Ils appliquent donc une majoration aux automobilistes novices qui rentrent dans la définition du jeune conducteur. Par conséquent, vous devez vous attendre à payer une surprime pour vous assurer si vous êtes titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 ans ou si vous n’avez pas été assuré depuis 3 ans et plus. Le jeune conducteur doit payer une surprime pendant les 3 premières années de son contrat d’assurance auto jeune conducteur. S’il s’abstient -de tout accident responsable pendant cette durée, la surprime cesse au bout de 3 ans.”

Lire aussi :   Comment bien choisir son auto-école ?

Comment est calculé le montant la surprime jeune conducteur ?

Le tarif de la surprime jeune conducteur dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de formation suivie et l’expérience acquise en conduite. En général, plus l’automobiliste est expérimenté, moins il représente de risque sur la route et moins la surprime sera élevée. Cependant, il est important de se renseigner auprès de son assurance avant de souscrire un contrat afin d’obtenir les meilleures conditions possibles.

À combien s’élève généralement cette surprime ?

La surprime est une majoration du prix de l’assurance qui peut être appliquée si vous avez un accident ou une infraction au code de la route. Elle peut être aussi élevée que 100% du prix de votre assurance, ce qui signifie que vous paierez le double du prix initial de votre police d’assurance. Cette surcharge est généralement appliquée pendant trois ans et elle peut avoir un impact important sur le coût de votre assurance auto.

Une surprime minorée pour les jeunes conducteurs ayant fait de la conduite accompagnée

Les jeunes conducteurs qui ont suivi une formation en conduite accompagnée paient moitié moins cher que ceux qui ont suivi une formation traditionnelle en ce qui concerne la surprime. En effet, les jeunes conducteurs accompagnés parcourent en moyenne 3 000 kilomètres avant de passer leur permis ! Il est donc naturel de penser que ces derniers ont une expérience plus importante sur la route et que, par conséquent, leur conduite est moins risquée. Les conducteurs qui ont suivi une formation traditionnelle payent donc plus cher car ils sont considérés comme plus à risque.

Lire aussi :   La conduite accompagnée ou apprentissage anticipé de la conduite

Quel est l’impact du bonus-malus sur la surpime ?

Le bonus-malus s’applique également à la surprime. Concrètement, cela signifie que le jeune conducteur qui s’abstient de tout accident responsable paiera moins cher sa surprime, grâce à l’application d’un coefficient diminuant le tarif. À l’inverse, l’automobiliste qui commet des excès de vitesse ou des infractions pendant les 3 premières années de son assurance paiera encore plus cher la surprime.

Nos conseils pour réduire la surprime

Tous les nouveaux conducteurs doivent payer une surprime. Cette somme est imposée par les assureurs auto car les conducteurs débutants sont considérés comme plus à risque. Il existe cependant des moyens de réduire le montant de la surprime.

La conduite accompagnée permet de diminuer le montant à payer pour la surprime. Se déclarer comme conducteur secondaire sur le contrat d’assurance d’un proche peut aussi réduire le prix à payer. Enfin, choisir l’assureur des parents peut être avantageux car on peut facilement négocier un tarif plus intéressant avec une surprime moindre.

En résumé

La surprime jeune conducteur est une surcharge appliquée aux jeunes conducteurs par les compagnies d’assurance. Cette surcharge est généralement appliquée aux conducteurs âgés de moins de 25 ans et peut s’élever jusqu’à 100% du coût de la police d’assurance. La durée de la surprime varie selon les compagnies, mais elle est généralement appliquée pendant trois à cinq ans. Après cette période, le jeune conducteur peut s’attendre à voir son tarif d’assurance diminuer considérablement.