Première étape : Athènes (2 à 3 jours).

Méditerranéenne et éclectique à souhait, Athènes a plusieurs identités : son patrimoine historique se mêle à des quartiers actuels aux accents pittoresques, populaires ou festifs. En fait, l’Acropole est importante en plus du Parthénon, de l’Agora et de l’horloge hydraulique de la Tour des Vents.

Cependant, la découverte ne doit pas s’arrêter là ! Il est essentiel d’entrer dans les musées d’archéologie et d’art, de suivre le chemin qui mène au Cerro de las Musas, de se promener parmi les nombreuses halles et marchés du quartier de Psiri, de flâner dans les allées des jardins Amalia, de prendre le funiculaire jusqu’au magnifique point de vue du Lycabette, détendez-vous au coucher du soleil et regardez vers la capitale pour vous détendre…

Pour le dîner et un régal standard, dirigez-vous vers les rues touristiques de Plaka (note de la rédaction : vous pouvez trouver des pass Metropolis pour réserver des visites, éviter les files d’attente et payer moins cher…).



Photo par Enric Domas sur Unsplash

Image par Enric Domas sur Unsplash

Deuxième étape : le Péloponnèse (3 à 4 jours).

Bordée de montagnes, d’oliviers et d’orangers, cette péninsule grecque vous invite à séjourner dans des villages préservés. Après un arrêt près des hautes falaises du canal de Corinthe, dirigez-vous vers Mystras, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, et la gracieuse vallée de Sparte que vous contemplez avec délice.

Visitez également l’Olympie sportive (salles des Jeux Olympiques traditionnels, temples de Zeus et d’Héra) puis Mycènes (les remparts et sa célèbre Porte des Lions, le Tombeau Royal).

Lire aussi :   ou trouver voyage pas cher ?

Si possible, prolongez le voyage dans la région de Nauplie (citadelle de Palamède, ville antique et port), puis plus au sud (la charmante cité médiévale de Monemvasia, les plages aux eaux turquoises d’Elafonisos et la Tour du Magne).

Hmm! Les spécialités gastronomiques locales…

Moussaka (lasagne d’aubergines), salade paysanne (tomate, oignon, concombre, olives, feta), tzatziki (sauce yaourt, concombre, ail et aneth), spanakopita (épinards, courgettes et feta), poulpe séché mariné au citron, loukoums à la fleur d’oranger et à la cannelle…



Photo de Luna Zhang sur Unsplash

Image de Luna Zhang sur Unsplash

Plusieurs escales au centre du pays (3 jours).

Par le meilleur chemin d’abord vers la cité de la Pythie et des oracles, située sur le versant sud du mont Parnasse : Delphes. Sur place, prenez le temps de découvrir le temple d’Apollon, le théâtre, le stade, la fontaine Castalia et comprenez l’incroyable panorama qui s’ouvre sur le golfe d’Itea.

Inscrites à l’UNESCO, les Météores en Thessalie abritent des monastères orthodoxes perchés sur la roche (il n’en reste plus que six en activité), une région atypique qui mérite le détour !

Dernière étape : le nord de la République hellénique (2 à 3 jours).

Aux confins de l’Albanie, de la Macédoine, de la Bulgarie et de la Turquie, le nord de la Grèce, dont on dit qu’il offre les meilleures gourmandises du pays, s’étend sur des paysages aussi élégants que variés : les criques de Parga, les gorges de Vikos (l’un des nombreux canyons les plus imposants en Europe), le mont Olympe et ses vues spectaculaires sur la côte égéenne, les étendues cristallines de la péninsule de Chalcidique…

Lire aussi :   comment trouver un airbnb pas cher ?